Le vaccin contre la fièvre jaune l'est aussi pour les résidents de Guyane française. En 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’ Haemophilus influenzae b, l’ hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires avant l’âge de 2 ans pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018. Qui peut demander à bénéficier de la prime d’activité ?  la rubéole, Qui peut demander à bénéficier de la prime d’activité ? Comprendre le fonctionnement de la vaccination, Comprendre les bénéfices de la vaccination, Se protéger et protéger les autres grâce à la vaccination, Eviter la réapparition des maladies grâce à la vaccination, Elaboration des recommandations vaccinales, Fixation du prix et du taux de remboursement des vaccins, Efficacité de la vaccination pour la protection de la collectivité, Infections à Papillomavirus humains (HPV), Méningites à Haemophilus influenzae de type b, Méningites et septicémies à méningocoques, Méningites, pneumonies et septicémies à pneumocoque, Nourrissons et enfants (de la naissance à 13 ans), Personne recevant une chimiothérapie anti-cancéreuse, Personne ayant une maladie cardiovasculaire, Personne ayant une maladie neurologique ou neuromusculaire, Personne ayant une maladie rénale chronique, Prescription et administration d’un vaccin, Préparation et déroulement de la vaccination. Qu’est-ce qu’un événement sanitaire indésirable ?  la diphtérie, Quels sont les vaccins qui sont devenus obligatoires . Quelle est la différence entre les vaccins obligatoires et les vaccins recommandés ? Comment est assurée la sécurité des vaccins ?  le pneumocoque (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie, 2019, priorité à l’alimentation, la nutrition, l’activité physique, 100% Santé : des soins pour tous, 100% pris en charge, 100% Santé : renforcer les professionnels dans leur rôle de partenaires de la santé publique, Les bons gestes pour préserver l’efficacité des antibiotiques, Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, Les 5 engagements de la stratégie pauvreté. Les vaccins recommandés sont donc tout aussi importants que les vaccins obligatoires ; ils sont simplement plus récents. En effet, si la France a des taux de couverture vaccinale meilleurs que les autres pays pour les vaccins obligatoires, en revanche ils sont très insuffisants pour la plupart des vaccins recommandés. En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez le dépôt de cookies sur votre terminal et l’utilisation de ceux-ci à des fins de mesure d’audience dans le but d’améliorer votre expérience utilisateur. 11 vaccins sont obligatoires chez les nourrissons nés après le 1er janvier 2018. A partir de quand la nouvelle loi rendant obligatoires certaines vaccinations prend-elle effet ? L’extension à 11 vaccins obligatoires a été promulguée par la loi du 30 décembre 2017 suite à la proposition d’Agnès Buzyn, ministre des Solidarités et de la Santé de rendre obligatoires 8 vaccins supplémentaires jusqu’alors recommandés pour la petite enfance, en complément des 3 vaccins actuellement obligatoires. Ainsi, par exemple, l’élimination de la rougeole nécessite un niveau de couverture vaccinale de 95 % chez le jeune enfant. Vaccins obligatoires, vaccins recommandés : quelle distinction ? Respectez les mesures barrières en y allant (notamment un seul parent accompagne l'enfant).​. Avant l’arrivée des vaccins contre la diphtérie, le tétanos et la poliomyélite, ces maladies représentaient de véritables fléaux, responsables à elles trois de plusieurs milliers de décès d’enfants par an en France. Pourquoi y a-t-il des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés ?  la poliomyélite, S’ajoutent : Pourquoi avoir rendu obligatoires en 2018 huit vaccins supplémentaires ? Vaccination et épidémie de COVID19 : que faut-il faire ? En plus des 3 vaccins actuellement obligatoires : la diphtérie, le tétanos. Quels événements sanitaires indésirables signaler ? En milieu professionnel, selon l’activité exercée, certaines vaccinations sont exigées. la poliomyélite.  l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), La coexistence de vaccins obligatoires et de vaccins recommandés est le reflet de l’histoire de la vaccination en France. », Vaccination : des bénéfices majeurs pour la santé. Comment est assurée la sécurité des vaccins ? Toute la rubrique Système de santé et médico-social, La stratégie nationale de santé 2018-2022, 100% Santé : faciliter l’accès aux soins et aux équipements auditifs, optiques et dentaires, Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), Organisation de la veille et sécurité sanitaire (VSS), La gestion des alertes et des crises sanitaires, La préparation du système de santé aux situations sanitaires exceptionnelles, Le Règlement Sanitaire International (RSI), Le programme "Territoire de soins numériques", Informations pratiques sur les vaccins et la vaccination, Vaccinations obligatoires « Qu’est-ce qui change ? Toute la rubrique Système de santé et médico-social, La stratégie nationale de santé 2018-2022, 100% Santé : faciliter l’accès aux soins et aux équipements auditifs, optiques et dentaires, Maison Départementale des Personnes Handicapées (MDPH), Organisation de la veille et sécurité sanitaire (VSS), La gestion des alertes et des crises sanitaires, La préparation du système de santé aux situations sanitaires exceptionnelles, Le Règlement Sanitaire International (RSI), Le programme "Territoire de soins numériques", Informations pratiques sur les vaccins et la vaccination, Vaccinations obligatoires « Qu’est-ce qui change ? Pourquoi y a-t-il des vaccins obligatoires et des vaccins recommandés ? S’ajoutent : l’haemophilius influenzae B (bactérie provoquant notamment des pneumopathies et des méningites), la coqueluche, l’hépatite B, la rougeole,  le méningocoque C (bactérie provoquant des méningites), L’extension à 11 vaccins obligatoires a été promulguée par la loi du 30 décembre 2017 suite à la proposition (...), Avec l’extension vaccinale, les enfants entre 0 et 2 ans seront protégés contre 11 maladies aux conséquences (...), La sécurité des vaccins est assurée par un double contrôle du fabricant et de l’Agence nationale de sécurité du (...), En faisant vacciner mon enfant, je protège son organisme contre les risques d’infection, j’empêche les maladies (...), L’extension des obligations vaccinales du nourrisson est entrée en vigueur le 1er janvier 2018 dans le cadre (...), Priorité prévention : rester en bonne santé tout au long de sa vie, 2019, priorité à l’alimentation, la nutrition, l’activité physique, 100% Santé : des soins pour tous, 100% pris en charge, 100% Santé : renforcer les professionnels dans leur rôle de partenaires de la santé publique, Les bons gestes pour préserver l’efficacité des antibiotiques, Stratégie de prévention et de lutte contre la pauvreté, Les 5 engagements de la stratégie pauvreté. Pour les enfants de plus de 12 mois résidant en Guyane française, la vaccination contre la fièvre jaune est obligatoire. Qualité, sécurité et efficacité des vaccins. L’État a décidé de les rendre obligatoires afin de s’assurer que tous les enfants puissent y avoir accès et être protégés. A partir de quand la nouvelle loi rendant obligatoires certaines vaccinations prend-elle effet ? Lutte contre les violences faites aux enfants, Être parent(s) en période d’épidémie de coronavirus, Tout sur le ministère des Solidarités et de la Santé, Le ministre, la ministre déléguée et le secrétaire d’État, Simplification de vos démarches administratives, Les Ministères sociaux s’engagent pour la diversité, Actualités européennes et internationales, Un G7 contre les inégalités, au service des citoyens, Plans de défense, actions de prévention, gestion de crise, Intelligence économique et sécurité des infrastructures sensibles, Documentation et publications officielles, Bulletins officiels et documents opposables, Concours et examens professionnels - Généralités, Liste des concours et examens par ordre alphabétique, Recrutement réservé aux travailleurs handicapés, Résultats, composition des jurys, rapports des jurys, statistiques, Le recrutement dans les établissements publics de santé et médico-sociaux, Les diplômes et formations du travail social, La validation des acquis de l’expérience et le travail social, Engagement de développement de l’emploi et des compétences, Tout pour les professionnels de la santé, du social, du médico-social et de l’autonomie, Gérer un établissement de santé / médico-social, Qualité dans les établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, Études de médecine : réforme du 3ème cycle, L’exercice coordonné entre professionnels de santé, Le contrat d’engagement de service public - CESP, Praticiens territoriaux de médecine générale - PTMG, Observatoire national des violences en milieu de santé, Télé-déclarer le chiffre d’affaires de sa pharmacie, Établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, Mise en œuvre du système national des données de santé et nouveau cadre d’accès aux données de santé, Séminaire "Risques de réidentification dans les bases de données de santé et moyens de s’en prémunir", La Loi de financement de la sécurité sociale, La mise en place de la Protection Universelle Maladie, Prévention des risques pour les personnes âgées, Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, Site officiel « La réforme des retraites », Politique de santé publique en matière d’addictions, Santé au travail en établissement de santé, Personnes détenues - personnes placées sous main de justice, Risques microbiologiques, physiques et chimiques, Laboratoires agréés pour le contrôle sanitaire des eaux, Se protéger en cas de pic de pollution de l’air, Plan national Santé-Environnement 4 (PNSE 4), "Mon environnement, ma santé" (2020-2024), Plan national d’action 2016-2019 pour la gestion du risque lié au radon, Les dispositifs médicaux (implants, prothèses…), Élimination des déchets d’activités de soins à risque infectieux, Les pratiques de soins non conventionnelles. Il faut en effet continuer à les protéger, en particulier contre les maladies qui peuvent être graves. Quelles sont les vaccinations obligatoires des enfants . Cette décision répond à une nécessité d’enrayer certaines maladies infectieuses, comme la rougeole. Lutte contre les violences faites aux enfants, Être parent(s) en période d’épidémie de coronavirus, Tout sur le ministère des Solidarités et de la Santé, Le ministre, la ministre déléguée et le secrétaire d’État, Simplification de vos démarches administratives, Les Ministères sociaux s’engagent pour la diversité, Actualités européennes et internationales, Un G7 contre les inégalités, au service des citoyens, Plans de défense, actions de prévention, gestion de crise, Intelligence économique et sécurité des infrastructures sensibles, Documentation et publications officielles, Bulletins officiels et documents opposables, Concours et examens professionnels - Généralités, Liste des concours et examens par ordre alphabétique, Recrutement réservé aux travailleurs handicapés, Résultats, composition des jurys, rapports des jurys, statistiques, Le recrutement dans les établissements publics de santé et médico-sociaux, Les diplômes et formations du travail social, La validation des acquis de l’expérience et le travail social, Engagement de développement de l’emploi et des compétences, Tout pour les professionnels de la santé, du social, du médico-social et de l’autonomie, Gérer un établissement de santé / médico-social, Qualité dans les établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, Études de médecine : réforme du 3ème cycle, L’exercice coordonné entre professionnels de santé, Le contrat d’engagement de service public - CESP, Praticiens territoriaux de médecine générale - PTMG, Observatoire national des violences en milieu de santé, Télé-déclarer le chiffre d’affaires de sa pharmacie, Établissements de santé, sociaux et médico-sociaux, Mise en œuvre du système national des données de santé et nouveau cadre d’accès aux données de santé, Séminaire "Risques de réidentification dans les bases de données de santé et moyens de s’en prémunir", La Loi de financement de la sécurité sociale, La mise en place de la Protection Universelle Maladie, Prévention des risques pour les personnes âgées, Stratégie nationale de prévention et de lutte contre la pauvreté, Site officiel « La réforme des retraites », Politique de santé publique en matière d’addictions, Santé au travail en établissement de santé, Personnes détenues - personnes placées sous main de justice, Risques microbiologiques, physiques et chimiques, Laboratoires agréés pour le contrôle sanitaire des eaux, Se protéger en cas de pic de pollution de l’air, Plan national Santé-Environnement 4 (PNSE 4), "Mon environnement, ma santé" (2020-2024), Plan national d’action 2016-2019 pour la gestion du risque lié au radon, Les dispositifs médicaux (implants, prothèses…), Élimination des déchets d’activités de soins à risque infectieux, Les pratiques de soins non conventionnelles. Augmenter ces couvertures vaccinales devrait être considéré comme une priorité de santé publique afin de prévenir la survenue de drames facilement évitables. », Vaccination : des bénéfices majeurs pour la santé. Après l’âge de deux ans, les vaccinations de la population pouvaient être reportées jusqu'à la fin du confinement, sauf pour les personnes exposées à des maladies qui nécessitent une prévention autour d'un cas (rougeole, méningite, coqueluche, varicelle, etc.). 14.01.20 11 vaccins obligatoires depuis 2018 Vaccination. Vaccins obligatoires. Prenez-rendez-vous avec votre médecin ou renseignez-vous sur l’ouverture de votre consultation de PMI habituelle. La couverture vaccinale correspond à la proportion de personnes vaccinées dans une population à un moment donné.  les oreillons, Les vaccinations obligatoires des jeunes enfants de moins de deux ans doivent absolument être poursuivies en suivant le calendrier habituel des vaccinations.  l’hépatite B, Quels événements sanitaires indésirables signaler ? Depuis l'extension des obligations vaccinales, les couvertures vaccinales ont augmenté pour tous les vaccins des enfants nés en 2018 par rapport à ceux nés en 2017, et le suivi de pharmacovigilance n'a pas mis en évidence de signal ou d'alerte particulier. Vaccination : une protection individuelle et collective, Bilan de la première année de l’extension des obligations vaccinales, Vaccinations obligatoires : ce qui change au 1er juin 2018. En 2018, les vaccinations contre la diphtérie, le tétanos, la poliomyélite, la coqueluche, l’Haemophilus influenzae b, l’hépatite B, le méningocoque C, le pneumocoque, la rougeole, les oreillons et la rubéole sont obligatoires avant l’âge de 2 ans pour les nourrissons nés à partir du 1er janvier 2018. Mis à jour le 07.07.2020. Pourquoi signaler un événement sanitaire indésirable ? Vaccination : une protection individuelle et collective, Bilan de la première année de l’extension des obligations vaccinales, Vaccinations obligatoires : ce qui change au 1er juin 2018. Pourquoi avoir rendu obligatoires en 2018 huit vaccins supplémentaires ? Les niveaux insuffisants de couverture vaccinale atteints pour la vaccination rougeole-oreillons-rubéole et contre le méningocoque C, ainsi que contre la grippe et l’hépatite B, sont à l’origine d’une morbidité et d’une mortalité résiduelles, que l’on peut considérer inacceptable, d’autant que les vaccins correspondant ont un profil de sécurité d’utilisation tout à fait satisfaisant.